« La confiance entre les différentes entreprises de l’industrie automobile française constitue la fondation essentielle à la construction d’une PFA forte et influente », a rappelé Eric Poyeton, directeur général de la PFA (Plateforme de la filière automobile), à l’occasion des Ateliers de la Filière automobile qui se sont tenus le 7 juillet. Pour mesurer ce niveau de confiance et créer une véritable solidarité de filière, la PFA a décidé d’évaluer la qualité de la relation entre clients et fournisseurs du secteur. Elle a révélé les résultats de la première enquête sur ce sujet, fondée sur le référentiel du Peak Collaborative Index, qui est déjà utilisé dans d’autres secteurs d’activité. Il s’agit d’interroger les entreprises sur la façon dont elles perçoivent leur client ou leur fournisseur de leur choix sur 18 « normes relationnelles » telles que fiabilité, concurrence loyale, transparence, reconnaissance positive, solidarité, etc. Pour cette première édition, 194 entreprises (11 % de PME, 22 % d’ETI et 67 % de grands groupes) ont répondu à cette enquête de façon confidentielle. Si le nombre de répondants reste faible rapporté aux 4 000 à 5 000 entreprises du secteur, la durée des relations avec le partenaire qu’ils ont évalué (pour 76 %, il s’agit d’une relation de plus de 15 ans) permet toutefois d’obtenir des réponses circonstanciées.

Article paru sur Comité des Constructeurs Français d’Automobiles

Partager