Un cadre inspirant pour réfléchir à une problématique d’avenir !

Le 28 novembre dernier, les membres du Club PEAK se sont réunis pour la quatrième et dernière rencontre de l’année à la Ruche Industrielle autour des thématiques de l’économie circulaire et de la fonctionnalité.

La problématique est de taille, comment réduire l’impact environnemental de nos Achats ? Comment introduire la notion de durabilité dans notre stratégie Achats ? Et comment la concilier avec nos objectifs de performance économique ?

A partir du témoignage de Nicolas Frango du Service Développement Durable et Ecologie de la Métropole de Lyon, qui expérimente une approche d’économie de fonctionnalité sur certains Achats Indirects, les membres du Club se sont penchés sur le développement de ces alternatives à l’économie traditionnelle dans leurs propres Achats.

Avec l’appui de Fabienne Grébert, consultante en Achats responsables et fondatrice du cabinet Correl, qui a souligné l’importance du cycle de vie des produits et des parties prenantes associées, les décideurs Achats du Club ont évoqué différentes pistes pour développer l’économie circulaire et notamment l’économie de fonctionnalité : acheter un usage plutôt qu’un produit.

De la diversité des membres du Club (Achats publics et privés notamment) et des secteurs d’activités représentés, les comparaisons des opportunités et contraintes de chacun furent tout particulièrement enrichissantes. C’est bien l’esprit du Club PEAK ! Apprendre de l’expérience de ses pairs !

Un mot sur le lieu, la Ruche Industrielle

Cette dernière rencontre de l’année 2019 fut également l’opportunité de découvrir un lieu novateur au cœur de notre territoire, la Ruche Industrielle. Pour ouvrir la pensée et les échanges, commencez par un espace décadrant et convivial !

Fondée à l’initiative de grands industriels lyonnais (Bosch Rexroth, Volvo Group, Renault Trucks, aldes, EDF ou encore la SNCF), la Ruche Industrielle est à la fois un collectif et un lieu ressource, implanté au coeur du nouveau site Industrie du Futur de Lyon. Sa mission est de promouvoir et faciliter la collaboration entre les industriels du territoire pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain en co-construisant ensemble des projets concrets.

 

Sur la même thématique

Fabienne Grébert travaille notamment aux côtés de l’emlyon et l’UCA dans le cadre d’un projet de recherche-expérimentation PEAK mené pour le compte d’EDF ayant pour vocation de « Stimuler l’adoption d’offres innovantes de rupture produit/service ».
Le matin même Marta Orellano soutenait sa thèse « Cadre méthodologique pour l’analyse de la valeur durable dans la conception collaborative d’offres innovantes », préparée dans le cadre de ce projet de recherche-expérimentation PEAK.

 

 

Le 6 novembre dernier, l’Ecole des Mines de Saint Etienne, l’ETS Montréal et emlyon business school ont ainsi animé une journée « Apport de l’économie circulaire pour répondre aux enjeux de transition industrielle et écologique » dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier 2019 à Montréal. L’objectif était de faire émerger, à travers l’hybridation des compétences, des solutions innovantes à ces enjeux de développement durable des entreprises et des territoires, en favorisant les échanges et le partage des concepts, des besoins, des freins et leviers autour de l’économie circulaire.

Les résultats du projet PEAK « Stimuler l’adoption d’offres innovantes de rupture Produit/Service » ont : servi de support à l’animation de l’atelier « Transformation des modèles d’entreprises ». Gilles Neubert (professeur à emlyon) a exposé comment l’innovation collaborative permet de répondre aux enjeux de l’économie circulaire et de transformer les business models des grands donneurs d’ordres. (Photo: Twitter)

Plus d’information : http://centrejacquescartier.com/les-entretiens/details/entretien/apport-de-leconomie-circulaire-pour-repondre-aux-enjeux-de-transition-industrielle-et-ecologiq/