L’ambition de Peak

Comment est né le programme Peak ?
Consulter la genèse.

L’ambition de Peak est de créer des « territoires » précurseurs pour l’excellence des relations clients-fournisseurs comme cadre propice à la co-innovation et à la pérennité des clients et des PME fournisseurs. Et pour cela, Peak active ces leviers :

  • Connaître pour agir
  • Expérimenter pour valider
  • Diffuser pour transformer
  • Accompagner pour changer.

Une meilleure intégration des fournisseurs avec les enjeux des clients est au cœur des mutations de notre tissu industriel, l’Usine du Futur et son contexte de mutation digitale fait de la collaboration avec les fournisseurs un de ses axes majeurs, et la fonction Achats des entreprises clientes a un rôle pivot majeur à jouer dans le changement organisationnel et culturel à conduire. Or, la fonction Achats est en pleine évolution.

Elle entend s’enrichir et se repositionner vers plus de reconnaissance avec l’émergence d’un modèle plus collaboratif avec les fournisseurs et les clients internes. Plus que les compétences techniques, les compétences relationnelles deviennent indispensables en interne et à l’externe : la capacité à travailler dans un contexte international, une vision business globale, une dimension gestion des risques de plus en plus prégnante.

Or, les PMI françaises de sous-traitance sont encore confrontées à des relations dures par les services achats de leurs clients. Trop rarement considérés comme de véritables ressources externes partenaires de l’innovation et stratégiques pour le client, ces fournisseurs se heurtent dans leur développement à des difficultés récurrentes d’intégration. Globalement, la chaîne de valeur n’est pas optimisée et des difficultés de management sont identifiées « aux interfaces » entre acteurs concernés.

Pour conduire le changement, le défi de la maîtrise des outils de management des achats collaboratifs et des compétences managériales associées sont à relever. La plupart des formations actuelles restent encore beaucoup sur des schémas qui favorisent des comportements classiques d’achats, et non de gestionnaires stratégiques de ressources externes : elles focalisent essentiellement sur les compétences métier historiques de l’acheteur.

Celles qui sont les plus avancées dans le domaine sont isolées et manquent encore d’une connaissance approfondie des meilleures pratiques, qui restent peu connues, et de modèles robustes en vue d’asseoir une meilleure diffusion.

Aujourd’hui, près de 1500 personnes sont formées par an dans le domaine des Achats à travers des formations diplômantes et/ou certifiantes en France (sources CNA consolidées). Les formations Achats supérieures qui ont pu être identifiées, tant sur le plan de la formation initiale que sur le plan de la formation professionnelle continue (hors formations gérées par des cabinets privés et hors CCI en direct), sont délivrées par un peu plus de 50 établissements (9 niveau Bac + 3, 3 niveau Bac+4, 35 niveau Bac 5/6, et 8 niveau MBA). Près de 40% de ces formations se situent en Région Auvergne-Rhône-Alpes, ce qui en fait un pôle national majeur de formation dans le domaine et potentiellement un levier essentiel en regard des enjeux sur la sous-traitance, pôle que cette action compte mobiliser.

A long terme, l’enjeu est de mieux préparer les salariés concernés par la mutation des métiers en charge de la relation d’affaires dans l’objectif de disposer nouveaux comportements pour des pratiques plus responsables et qui favorisent l’expression de l’innovation des fournisseurs au bénéfice des clients.

Le programme de travail de Peak 3.0

L’Anticipation des besoins de compétences nouvelles.

Elle visera à caractériser les besoins de compétences à anticiper pour accompagner la mutation de la fonction Achats vers plus de collaboration (Observatoire du Collaboratif) :

  • Poursuivre le déploiement de l’enquête PEAK Collaborative Index sur la filière automobile et de nouvelles filières, poursuivre les approches de terrain « micro » déjà engagées et les élargir à d’autres situations problèmes dans la mise en œuvre de la collaboration entre client et fournisseur ;
  • Analyse de situations particulières à fort levier économique (ex : co-développement) ;
  • Etudes de cas de pratiques opérationnelles vertueuses (ex : grappes client-fournisseur).

La Modélisation, l’acquisition de connaissances et la caractérisation de nouvelles compétences à acquérir par les acteurs en charge de la relation, notamment les Achats, pour devenir plus collaboratifs

Il s’agit du volet scientifique qui prévoit le déploiement de 5 projets de recherche mobilisant une dizaine d’écoles et de laboratoires de recherche (EMLyon business school, EIPM, ERPI Université de Lorraine…). Chaque projet cible un défi particulier de la collaboration entre client et fournisseur, qui sont autant de blocages à l’intégration des fournisseurs innovants. De façon connexe, ce programme vise à amplifier la structuration d’un réseau multidisciplinaire de recherche et de formation d’experts dans le domaine de la collaboration client-fournisseur, des relations d’affaires en BtoB, du management de l’innovation (notamment dans un contexte PME) et de la gestion stratégique des Achats. Ce réseau sera fortement ancré au niveau régional (Région Auvergne-Rhône-Alpes) avec une dimension nationale forte ainsi que des ouvertures européennes.

L’Ingénierie pédagogique et des expérimentations pilotes de solutions nouvelles de formation (appelé « Académie du Collaboratif »)

Trois sous-étapes sont identifiées :

  1. Caractériser et définir les compétences pour collaborer entre client et fournisseur ;
  2. Elaborer un référentiel de formation « relations collaboratives » ;
  3. Mener des expérimentations pilotes avec les partenaires du programme (Ecoles, UIMM…).

La Préparation du déploiement ultérieur

Normalisation du référentiel de formation et promotion de la démarche Académie du Collaboratif© auprès d’entreprises cibles afin d’accompagner l’émergence de la demande : repérage et suivi d’entreprises pionnières, diffusion large des résultats publics du programme lors d’éditions du Forum du Collaboratif et de conférences, mise en place d’un nouveau site internet du programme, contribution à des activités de normalisation (AFNOR).

Jean BRETON - Thésame

Jean BRETON
Fondateur et Directeur du programmme PEAK®