Sélection mise en forme par PEAK®.

De la filière automobile française…

La crise de la filière automobile française est aussi celle de sa gouvernance relationnelle qui doit repenser ses relations clients fournisseurs pour être plus collaborative au-delà de ses frontières établies depuis des décennies. Il ne faut pas raisonner uniquement en termes de filières, mais aussi en termes de coopération entre entreprises fédérées en écosystèmes innovants autour d’entreprises mobilisées, ETI comme grands groupes. En Allemagne, il n’y a pas de politique de filière…
Carole Donada, Professeur ESSEC Business School

L’évolution de la gouvernance de la filière automobile ne peut pas venir uniquement des impulsions de quelques grands groupes mondiaux. Les écosystèmes de fournisseurs ont, à la base, une capacité à faire des propositions novatrices aux têtes de filière.
Etienne Piot, Président du pôle de compétitivité Arve Industries

Des freins à la collaboration entre clients et fournisseurs, des freins à la création commune de valeur…

L’innovation collaborative avec des fournisseurs PME se trouve souvent freinée par des exigences normatives coûteuses, et parfois excessives, des clients.
Françoise Pfister, PDG, Siam Ringspann

La demande de décomposition très fine des prix, demandés par le client au fournisseur, et une focalisation trop restreinte sur le sujet de la baisse de celui-ci demeurent des obstacles à l’approche collaborative.
Florence Noël, Directrice Achats, Montabert

La réduction des délais de paiement, imposée par la loi LME, a parfois servi de prétextes abusifs à quelques acheteurs pour faire pression sur la baisse des prix des fournisseurs. Le CICE a lui aussi servi de prétexte avec le même objectif. Ce type de comportement, même isolé, peut parasiter ou freiner le fonctionnement collaboratif.
Jean-Luc Raunicher, Président, Chambre Syndicale de la Métallurgie de la Haute-Savoie

Dans les projets collaboratifs d’innovation, plus de simplicité, de fluidité et de coopération entre les acteurs économiques sont aujourd’hui nécessaires pour créer ensemble encore plus de valeur.
Christophe Lecante, PDG Tecknowmetrics, Vice-Président comité Richelieu

Il faut faire évoluer les mentalités et sensibiliser davantage les acheteurs à la notion de collaboration avec les fournisseurs.
Albert Goyet, DG Délégué Alcatel Lucent France

Aujourd’hui, le développement durable est souvent pris en compte trop tard dans les processus de conception et de développement d’offres nouvelles. Il est pris en compte a posteriori, il devrait être pris en compte comme une opportunité de création de valeur très en amont, et non une contrainte.

Alain Chapdaniel, Chercheur à AgroParisTech, Directeur de la chaire Sustainable Demand Supply Chain

De l’implication stratégique au plus haut niveau de l’entreprise pour collaborer entre clients et fournisseurs…

L’alignement stratégique de tous les acteurs concernés – acteurs internes, et externes avec ses fournisseurs – sur la demande du client final est un puissant levier de collaboration pour créer ensemble de la valeur.
Jean-Christophe Saunière, associé Price waterhouse Coopers

Les clés de la collaboration reposent sur une vision stratégique commune portée par le plus haut niveau de chaque entreprise et des valeurs partagées incarnées dans la relation. Elles ne peuvent se contenter de la mise sous contrôle d’une relation contractualisée et d’une gouvernance formalisée.
Bruno Lecarpentier, Directeur Sourcing and Supplier Development Blédina Danone

La pérennité d’une relation collaborative, c’est une bonne compréhension des stratégies mutuelles et des échanges qui ne se font pas uniquement au niveau des dirigeants ou entre service Achats et service commercial, mais qui impliquent tous les acteurs de façon cohérente.
Louis Collardeau, Directeur des Achats, A Raymond

Des bonnes pratiques de management de la relation collaborative à diffuser, des nouvelles pratiques de management à concevoir et à tester…

Il existe des outils simples de management de projets, telles que les fiches projets, avec engagements et allocations de ressources, pour favoriser la relation collaborative interne et externe.
Franck Sarrus, Directeur R&D, Mersen

Dans le cadre d’une collaboration, le client et fournisseur doivent raisonner sur l’ensemble du cycle de vie du produit pour évaluer le coût (Total Cost of Ownership ou TCO). Les solutions se conçoivent ainsi globalement et sur toute la durée de vie du produit.
Jean-Yves Dubarry, Directeur des opérations de Faiveley Transport Services

Il existe encore peu d’outils qui permettent aux Achats de montrer que leur fonction crée de la valeur.
Gilles Neubert, Professeur, ESC St Etienne

Il y a une forte similitude entre fonction RH et fonction Achats, on doit s’en inspirer.
Frédéric Giraudet, Directeur Achats, Aldes

Il y a un apport majeur de la recherche en management pour contribuer à la progression des responsables opérationnels en mettant en œuvre de nouveaux outils et pratiques innovantes sur le sujet des Achats collaboratifs et responsables.
Bruno Stragliati, Directeur Achats, Somfy

Pour innover, l’une des clés de la collaboration du client avec ses fournisseurs réside chez le client, dans la mutation nécessaire du métier d’acheteur de série « traditionnel », essentiellement centré sur l’optimisation économique, vers l’acheteur projet essentiellement centré sur la création de valeur. Or aujourd’hui, il existe peu de formations adéquates « Acheteur projet ».
Philippe Portier, Professeur, EM Lyon

La collaboration entre clients et fournisseurs doit être conduite comme une démarche d’innovation managériale.
Ollivier Lavastre, Maitre de Conférences, IAE de Grenoble

S’agissant d’innovation à conduire entre clients et fournisseurs, l’acheteur projet est l’un des acteurs clé, notamment pour appréhender de façon équitable les aspects de partage de la valeur.
Romaric Servajean-Hilst, Chercheur au Centre de Recherche en Gestion de l’Ecole Polytechnique

Un projet collaboratif avec son fournisseur se fonde d’abord sur une démarche vertueuse de collaboration interne. Cette collaboration comprend l’ingénierie, la logistique industrielle, les achats et la qualité fournisseurs.
Jérôme Gobert, Direction du matériel SNCF

Pour améliorer les relations collaboratives avec les fournisseurs, la collaboration et le décloisonnement à opérer concernent trois catégories d’acteurs dans l’entreprise cliente : l’acheteur, le service Méthode et la maintenance qui doivent ainsi plus échanger et coopérer.
Céline Hugot, Présidente, FIM Rhône-Alpes